Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012-03-12T11:41:00+01:00

quand la fée du logis s'absentait en 1950..

Publié par Pamina


En feuilletant mes vieux" échos" à la recherche d'idées, je tombe sur l'article ci-dessous.


VOTRE MARI A LA GENTILLESSE DE VOUS LAISSER PARTIR EN VACANCES ASSEZ LONGTEMPS AVEC LES ENFANTS, DE VOTRE COTE FAITES L'IMPOSSIBLE POUR QU'IL SOUFFRE PEU DE CE DEPART. LA GRATITUDE VOUS L'ORDONNE  ET AUSSI UNE SAGE PREVOYANCE..

Cà commence bien, déjà ce préambule me met en joie : il vous laisse partir MAIS avec les enfants, (vous ne pensiez tout de même pas aller sur la riviéra avec une copine tout de même)

"Votre absence lui sera légère..."

SES repas : laissez dans le buffet de la cuisine une provision d'aliments, sans doute prendra--t-il le repas de midi au dehors. Mais il lui faut, pour le petit déjeuner : biscottes : beurre de conserve en boites de métal, lait concentré sucré, confiture, miel - thé, café soluble en poudre..

je continue :

" pour le souper :
des conserves (petits pois vite chauffés, asperges et fonds d'artichauts qu'on mange à la vinaigrette, épinards rapidement beurrés, jambon, pâté, confiture, crême de marrons, ananas en boite, fruits au sirop, biscuits.
N'oubliez pas une réserve de vin et, peut-être, la bouteille du digestif qu'il prend de temps à autre, ne faut -il pas le gâter un peu ? (ben voyons) le pain et les fruits s'achètent facilement (le reste aussi)

Son entretien : (nous y voilà..)

Votre absence, en dehors de son congé à lui, ne sera sans doute pas longue : trois ou quatre semaines (pourquoi pas 5? ce serait incongru ? que diraient les voisins ?).Placez donc en évidence dans l'armoire ou dans un tiroir de la commode, en trois ou quatre piles, le linge nécessaire à cette période (infoutu de trouver ses slips et ses chaussette de pov' chéri ?)

Laissez les costumes en ordre parfait, les pantalons avec le pli tout neuf, les cravates fraichement repassées à cheval sur leur cordellete ( et puis quoi encore ?)

Que votre mari n'ait rien à chercher, que tout soit à portée de son regard et de sa main. Et, comme il faut tout prévoir, laissez-lui aussi, sur un petit carnet posé sur son bureau en évidence, quelques adresses utiles : blanchisseurs, teinturière..etc.. (nb les portables n'existaient pas encore, on est à l'époque du "22 à asnières)

Tâchez de penser à tout (on fait qu'ça!) il ne doit pas manquer de savonnettes, ni de savon à barbe, les serviettes de toilette l'attendront en pile près du lavabo (parce qu'il ne peut pas tendre le bras jusqu'au meuble de salle de bain ce feignant) Il y aura de nombreux torchons à la cuisine pour l'essuyage de sa vaisselle.( qui c'est qui les lavera après ? mais je crois que vous avez deviné)

Sil a un pick-u p  ( re nb : pour les moins de 55 ans : voir à tourne-disque dans le dico)pensez à lui laisser quelques disques neufs: vous savez qu'ils lui feront plaisir (peut être préférerait-il des films coquins mais la télé en  était à ses balbutiements)

S'il aime la lecture, choisissez avant le départ quelques livres qui meubleront ses soirées solitaires (comment le sauras- tu bécasse ?)

Arrangez vous pour qu'il retrouve un peu partout, au cours de cette absence, le signe de votre tendresse, et qu'au lieu d'accumuler les pensées amères il collectionne les motifs de gratitude.

(il pourrait  aller acheter des fleurs et les mettre dans un vase ce serait  une gentille attention non ? eh bien, c'est pas prévu, l'article s'arrête là).

On ne parlait pas de machisme à cette époque là, les jeunes filles sortaient de la 3ème sachant coudre, cuisiner et pouponner, destin tout tracé, il fallait faire de bonnes épouses et mères de famille.

Heureusement, dans l'ensemble, les choses ont changé, les hommes aident un peu les femmes, il reste quelques encore quelques machos qui jouent les grands mamamouchis, et des fées du logis qui s'affolent autour d'eux.
Si elles ont heureuses comme ça tant mieux, abnégation totale detoute personnalité devant l'Autre. Messieurs si vous reconnaissez votre femme dans ce qui précède  prenez-en soin, il n'y en a plus beaucoup!..)

Voir les commentaires

commentaires

mjl 14/03/2012 19:40


Edifiant!! Ce que les femmes ont enduré pendant des siècles.

Pamina 15/03/2012 13:13



et elles ne se plaignaient pas, leurs copines étaient pareilles..celles qui sont sorties du lot comme Colette, Simone de Beauvoir, Alexandra David-neel et bien d'autres encore , passaient pour de
fieffées gourgandines au pire pour des anormales..



gadarn 14/03/2012 09:40


bonjour,


il me semble avoir déjà lu tout cela dans mon anciclopédie de la femme et de la famille (héritage de ma grand mère) qui ne date pourtant que de 1971!!!!


heureusement que les temps ont changer!

Pamina 15/03/2012 13:07



pourtant en 71..68 était déjà passé et on commençait à s'émanciper, sans doute qu'il y a eu à ce moment là un sursaut des anciens avec les bonnes manières...oui heureusement que les temps ont
changé..bises



Véronique D 14/03/2012 07:14


J'ai un livre pour l'istruction des jeunes filles à la fin du 19e, il y a aussi des pages savoureuses, comme comment faire patienter les fournisseurs quand votre mari ne vous a pas laissé
l'argent pour les payer... Il faudrait que je prenne le temps de transcrire qq pages...

Pamina 15/03/2012 13:06



oh oui, fais-le! je t'assure qu'on déguste ces pages là comme un bonbon, moi j'ai le guide des bonnes manières, on va faire un carton sur nos blogs!bisous



pina 13/03/2012 21:36


il faut s'entraider, du respect entre autre, mon mari m'aide bcp


gros bisous

Pamina 15/03/2012 13:03



moi aussi, il est plus fée du logis que moi (j'ai horreur des tâches ménagères!) mais j'en fais un peu quand même car je culpabilise..bisous



gateuxrigolo 13/03/2012 15:07


he bien le mien est vernis je fait tous meme le bricolage il ne sais rien faire hihi mais bon il est gentil donc ca compensse bisous

Pamina 15/03/2012 13:01



Si tu es heureuse comme ça, c'est le principal..j'ai aussi, du côté de ma belle-famille,des épouses qui sont très "frotti-frotta" et ne conçoivent même pas un autre mode de vie. bisous



Arlette 73 13/03/2012 10:34


Bonjour Pamina


Moi aussi cet article me met en joie...Les hommes,à l'époque,étaient de pauvres petites choses,incapables de survivre en l'absence de leurs dévouées épouses!!!A la lecture decet article,on mesure
la grande avancée...Quoi que....J'en ai quelques uns dans mon entourage qui sont perdus en l'absence de leur moitié....


 

Pamina 13/03/2012 11:07



des mals élevés oui..quoique, quand on lit cet article on s'aperçoit qu'il concernait tout de même une certaine classe de personnes, je suppose que toutes les femmes ne chouchoutaient pas leurs
maris de la sorte.



chticaillou 12/03/2012 21:53


c'est vrai que ça fait hurler maintenant mais remis dans le contexte de l'époque c'était hélas comme ça.


Remarque on a dit pendant des siècles que les femmes n'avaient pas d'âme mais à la lecture de ce texte on se dit que les hommes, eux, n'avaient pas de cervelle 


J'ai dans ma bibliothèque des livres d'enseignement ménager des années 1920-1930 qui valent leur pesant de cacahouètes. On pourrait presque les prendre pour des livres d'humour..


Je suis chanceuse je peux partir SEULE aussi longtemps que je veux sans demander la permission (manquerait plus que ça) et je sais que la maison "tournera" comme si j'étais là. Mon homme a un
caractère de cochon mais sais s'occuper de tout et même des enfants (ado maintenant).


Merci pour cet agréable moment.

Pamina 13/03/2012 11:03



oui tu as de la chance d'être née après ces années là..c'était un sacerdoce, sortie de chez ses parents, c'était le mari les gosses, le ménage, et ce jusqu'au bout.ravie de t'avoir fait sourire.



Migaline 12/03/2012 21:42


Finalement elles avaient le droit de partir, bien crevées après avoir tout pensé, tout prévu pour le pauvre chéri.....


Ce n'était pas être une bonne épouse mais un sacerdoce......


Bisous !

Pamina 13/03/2012 11:02



une esclave oui, pour ces messieus comme des coqs en pâte, après on s'étonnait de voir sur les tombes des "elle fut bonne mère et bonne épouse" c'était le moins qu'ils pouvaient faire et c'était
justice!çà lui faisait une "belle jambe" cette couronne de fleurs (j'aime manier l'humour noir faudra t'habituer..)



Nounou Sévérine 12/03/2012 21:37


Bonne partie de plaisir à lire ça ! Merci !

Pamina 13/03/2012 11:00



c'est fou ce que l'époque a changé en 60 ans, c'est vrai que ça fait plus d'un demi siècle tout de même!



uguetta 12/03/2012 18:31


haa que ça fait du bien, j'ai bien rigolé..... mais en même temps je reconnais bien là mon mari, mais à sa décharge il faut avouer qu'il est handicapé, donc il faut bien prévoir, mais il sait
quand même mieux se débrouiller que ce monsieur..... merci pour cette bouffée d'humour

Pamina 13/03/2012 10:59



alors il a des circonstances atténuantes, ne lui demande pas l'impossible non plusc'est déjà très bien qu'il fasse
quelques petites choses. c'est tout à son honneur. bisous



cocolive 12/03/2012 18:02


Au put***, je rève... Quelle misère quand même... Ne rigole pas et ne me prends pas en pitié non plus, mais chez nous il y a un peu de ça quand même.... J'arrive à le pousser mais c'est dur, très
dur... Le changement est progressif, depuis 32 ans que nous sommes mariés. Il s'occupe de son linge (c'est déjà ça) et si je ne fais pas à manger, il y a toujours des salades au
frigo... Je vois que tu compatie, alors je n'en dis pas plus. Merci quand même pour cet article qui prouve que les choses ont quand même bougées un peu. Bises

Pamina 13/03/2012 10:58



heureusement, il n'y a pas beaucoup de jeunes femmes qui supporteraient ça à notre époque, et c'est tant mieux, elles peuvent enfin avoir des hobbies en ayant la conscience tranquille. bises



Béa de Belgique 12/03/2012 17:49


MDR et tout est dit dans les commentaires précédents.


Vive le 21ème siècle et le liberté!!!


Bisous

Pamina 13/03/2012 10:57



tu l'as dit, même si ce n'est pas le cas de toutes les femmes hélàs..



Yanouzhibou 12/03/2012 16:58


Super cet article.. Oh que cela existe encore dans certaines régions et c'est à peine croyable.. Il faudrait faire évoluer certaines mentalités machistes.. Heureusement je n'ai pas vécu cela..
peut être le fait de bouger souvent .... A bientôt..Bises de la Drôme.  Lyane

Pamina 13/03/2012 10:55



je sais, ça existe encore dans certaines régions et surtout certains pays, donc ne nous plaignons pas trop de notre évolution: le pater familias c'est fini , le poussah qui traite sa femme de
"bobonne" ou "maman", une main sur sa fesse et l'autre tenant sa bière..grrrr quelle horreur!



zigo 12/03/2012 16:46


Pinaise, ça fait du bien de rigoler ! Ceci dit, ce môssieu est quand même sympa, il laisse sa femme partir en vacances (avec les enfants, of course). Je connais des hommes (génération née entre 1920 et 1930, en gros) qui n'autorisaient même pas leur tendre moitié à partir,
mode "qu'est-ce que je vais devenir sans toi ?" .............. Je confirme qu'il existe encore des machos, nés vers le milieu du siècle dernier pourtant. Pffffffffffff ... Je viens même d'en
larguer un, c'est tout simplement pas possible !

Pamina 13/03/2012 10:52



c'est vrai que  le machisme a la vie dure, t'as eu raison d'en virer un, tu tomberas bien sur une perle un jour, qui te fera couler un bain avant que tu rentres..



marie 12/03/2012 15:55


Excellent ! Je pars justement 5 semaines tous les étés avec les enfants, et bien je peux vous dire que mon époux est un survivor :) il fait même ses lessives de petit linge ! Vive l'évolution des
mentalités 

Pamina 13/03/2012 10:51



mes compliments, tu es tombé sur une perle..garde le précieusement, on pourrait te le chiper



helene 12/03/2012 14:06


il manque le cirage sur les chaussures et la brosse à reluire!!!et après  tout ça


BONNES VACANCES!!!! et c'etait idem dans les manuels scolaires!!!


je ne sais pas si tu connais ce site:


http://www.purplekittyyarns.com/


tres interressant


 

Pamina 12/03/2012 15:25



tu as raison, je ne comprends pas que le rédacteur -ou pire trice- n'aie pas pensé aux souliers de monsieur..Il est un peu tard pour écrire à la rédaction, mais franchement, si Madame est en
vacances et Monsieur se trimballe avec des chaussures pleines de boue ya du laisser-aller!!je vais de ce pas sur ce site :bises



Barbara 12/03/2012 14:00


Ouh la la, je vois rouge en lisant tout cela !
Mais n'oublions pas que hormis les "vacances", le quotidien devait aussi ressembler  à cela : femme toujours impeccable, souriante, dévouée, jamais fatiguée, heureuse de son sort, prête
à exaucer tous les désirs (j'ai bien écris "tous") de Monsieur, sachant anticiper sur ses désirs et manifestant une reconnaissance perpétuelle envers celui qui a bien voulu l'épouser.... pour le
meilleur et pour le pire !!!


Moi aussi je suis contente d'être née, bien plus tard et d'avoir eu la chance d'être MOI, avec Monsieur et les enfants !!


Merci pour cette récréation, c'est un bonheur de découvrir tes trésors !


Bonne journée ensoleillée Pamina !

Pamina 12/03/2012 15:23



Merci Barbara, bien sûr que c'était tous les jours, ce que nous faisons aujourd'hui avec nos blogs, même si le web avait existé, elles n'auraient pas eu le temps de se divertir,. René Fallet, a,
dans un de ses livres , dit une phrase vulgaire mais qui résume bien le tout: une femme c'est avant tout : "fais la soupe, tends ton***, ferme ta****" un peu exagéré mais parfois, hélas encore
vrai pour certaines.



egnalosd 12/03/2012 13:55


bonjour!


j'adore tout ce que tu fais!


tu as beaucoup d'humour et j'aime quand tu revisites ce qui fut la formation de nos 'ancetres' femmes!


je te demande si je peux prendre pour mettre dans un forum cet article?


après la journée de la femme je trouve qu'il a bien sa place!


 


merci et continue de faire comme tu fais j'adore!


solange

Pamina 12/03/2012 15:15



Si je l'avais vu le jour de la journée de la femme, je l'aurais publié ce jour là. il serait tombé à pic, la prochaine fois, je vous reproduirai des courriers des lectrices : incroyable ce qu'on
y lit!
bien sûr tu peux mettre mon article dans un forum (lequel ?) à bientôt alors pour un tuto qui se termine..



Vertanis 12/03/2012 13:53


J'adore !!! (surtout tes parenthèses) merci de m'avoir fait rire pendant ma pause déjeuner. Bises

Pamina 12/03/2012 15:13



merci d'avoir apprécié de morceau d'anthologie, les mentalités et les journaux ont tellement évolué que tout ça semble complètement ridicule. même si, sur le plan de la liberté, certaines femmes
poussent, à mon avis, le bouchon un peu loin..bisous



nanou88 12/03/2012 13:46


J'adore tes petits commentaires !!!! Mais heureusement (hum, hum !!!) c'était une autre époque !!


Je suis pourtant bien certaine que certaines femmes agissent encore aujourd'hui ainsi que certains hommes qui disent se débrouiller seul mais qui laisse la maison en un tel foutoir que Madame
n'ose plus partir, ne serait-ce qu'une journée !!


Bises


 

Pamina 12/03/2012 15:11



et pourtant il faudrait qu'elle le fasse, monsieur retrouverait son foutoir et finirait par le ranger. des années et des années que la femme sert son seigneur et maitre, (j'ten ficherais moi des
seigneurs et maitres)



jad sourei 12/03/2012 13:42


Et bin  on a eu chaud pour nous, que de bétises dans ces magazines. Ces pov chéris ne savent rien faire sans nous, on le savait, mais là, ils abusent, enfin, heureusement, qu'on est au 21ème
siècle, bises

Pamina 12/03/2012 15:10



si tu savais comme je me régale à lire ces âneries! un jour, il faudra que je vous fasse partager le courrier des lectrrices, ce n'est pas triste non plus...on croit rêver!



chantal45 12/03/2012 13:41


Oui heureusement que çà c'est amélioré !!!!! ...... mais je suis sure qu'il y a encore des restes ..........    c'est dès le berceau qu'il faut les "éduquer" ces hommes .... allez
bonne journée, à bientôt,    amicalement,    chantal45

Pamina 12/03/2012 15:08



t'as raison à coup d'pied dans l'.....s'il le faut, c'est fini la femme effacée, il est tant de se rendre compte qu'elle
a aussi un cerveau!!



alaska 12/03/2012 13:36


Je suis écroulée de rire.... merci pour ce moment savoureux partagé...et bien heureusement que les temps ont changé...quoique sans pousser aussi loin, le sentiment macho reste assez
présent....celui de fée du logis aussi...


belle journée bizzzz

Pamina 12/03/2012 15:07



je n'ai pas résisté à vous faire partager ce morceau d'anthologie...ce n'est plus un fossé  entre ces générations, c'est le canal de Corinthe!!bizz



cheznous62 12/03/2012 13:31


Hauts les coeurs, le printemps nous sourit enfin !


Je passe rapidement car emploi du temps chargé, je reviendrai te lire ...


A plus ...


Douce semaine à toi !


Bises !

Pamina 12/03/2012 15:05



oui, même dans le pas-de-calais, profitons-en..ah que ça fait du bien, je fais des retouches dehors sur ma terrasse. à bientôt et bonne semaine.



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog