robes esprit années 50

Publié le par Pamina

robes esprit années 50

Les voici les voilà...
 

Pour celles qui ont suivi le feuilleton (épisode 1 maudites robes), les voilà prêtes Mais cela n'a pas été sans mal..
 

Souvenez vous :  ma MAC était tombée en panne et j'ai dû attendre une semaine avant de la récupérer.

Puis j'ai appris qu'il existait un pied spécial pour fermetures invisible : le voici recto verso

robes esprit années 50
robes esprit années 50

Il y a deux rainures sur le dessous pour passer sur les dents du zip.
 

oui mais...
 

Comme je n'ai pas inventé l'eau tiède et encore moins le bidon de deux litres, j'ai encore dû faire face à des soucis de couture.

J'ai regardé tous les tutos du net, vidéo et autres, ça semble d'une simplicité enfantine, et, pour moi, cela ne l'était pas.

Il faut savoir que la fermeture posée, épinglée et  bâtie, le fameux pied mis en place, pique droit,  mais...une fois la robe retournée sur l'endroit,  Horreur ! il y avait bien 2mm de chaque  coté visibles.

A découdre, à refaire.

Je m'aperçois, lors du deuxième passage, qu'en fait, la partie dentelée roulotte et qu'il faut donc ouvrir cette partie au fur et à mesure de l' avancement du tissu pour que le point se fasse tout près des dents., j'arrive au bout  et  je retourne sur l'endroit.
 

Horreur ! : la fermeture bloque et ne remonte pas. En regardant de près,  je m'aperçois que j'ai piqué tellement près que parfois j'ai écrasé les dents de la fermeture , ce que l'aiguille n'a pas dû apprécier

A découdre, à refaire. Changement d'aiguille.

Ma patience commence à s'émousser, on verra demain...

Première robe : réussie, on ne voit pas comme prévu, la fermeture
 

robes esprit années 50

je passe à la seconde, mais, oh surprise, parfois elle est invisible, parfois il y a un millimètre voire 2 sur quelques centimètres.

Ras le bol : je ne défais pas : j'ai piqué à la main ces centimètres épars le long de la fermeture.

Mais mes ennuis ne se sont pas arrêtés là : au moment de surfiler toutes les coutures, je me suis aperçue que le point prévu pour ce faire, ratatinait la partie surfilée, j'ai eu beau régler la longueur du point, le déplacement de l'aiguille, toujours cette couture qui se fermait sur elle-même.

 

à découdre : à refaire

J'ai surfilé toutes les coutures à la main. J'ai terminé hier soir, tard.

Pour couronner le tout, j'ai eu un mal fou à faire essayer les robes à mes ados, entre le lycée, le collège, la musique, le sport, une semaine chez maman, l'autre chez papa, pas facile de les avoir sous la main.

On ne m'y reprendra pas de sitôt....Mais il me semble que le résultat est concluant, les robes lavées , repassées, empaquetées dans des papiers cadeaux noëls, j'espère qu'elles plairont aux intéressées.


sinon, l'an prochain, c'est une orange dans du papier de soie qu'elles trouveront au pied du sapin comme leurs arrières-grand-mères pendant la dernière guerre.
non mais !  :-)

Si vous êtes calée, voilà une copie du livre dont je me suis inspirée et que vous pouvez trouver sur le net, - j'ai vérifié - Ne tenez pas compte de mes incidents, c'est très bien expliqué, encore faut-il avoir de bonnes bases.


 




 

 

 

robes esprit années 50
robes esprit années 50
robes esprit années 50
robes esprit années 50

La plus jeune a voulu une longueur au mollet, l'ainée, robe wax, voulait la longueur à hauteur du genou.

J'espère ne pas avoir à les retoucher le lendemain de noël!!

Si je ne poste pas d'ici là, je vous souhaite de bonnes fêtes à toutes et vous remercie de votre fidélité.

robes esprit années 50

Publié dans couture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

claudie9 04/01/2019 17:51

très beau travail, n arrive toujours à ces fins comme on dit, bravo à vous les filles doivent êtres contente
bises et bonne année à vous et toute votre petite famille

Pamina 07/01/2019 11:10

Bonne année à vous aussi, j'espère que les filles seront contentes de les porter cet été...

gmg (suite message) 21/12/2018 12:02

il y a un mode et travaux collection demi-saison que j'ai trouvé, de nombreuses planches patrons, assez économique bien que certaines pièces se chevauchent mais avec un peu de papier calque ou papier cuisson on peut décalquer, il faut être experte ou initiée, deux modèles débutante. Il y a des modèles sympa. Ces hors série doivent paraître plusieurs fois dans l'année.

mamicol 20/12/2018 16:39

beau travail

mamicol 20/12/2018 16:39

beau travail

mamicol 20/12/2018 16:38

bcp de travail beau résultat

Marie Jeanne85 20/12/2018 16:06

Persévérer à du bon car ces 2 robes sont vraiment magnifiques
Elles vont faire le bonheur des 2 demoiselles
Si cet article est le dernier avant les fêtes..... bon Noël à toi et à toute ta petite famille
Et merci pour ton MP
Et bises Vendéennes

gmg 20/12/2018 11:26

elles sont jolies ces 2 robes, compliments pour le courage et la persévérance, je ne pense pas que j'aurai fait tout cela, les fillettes seront certainement ravies, bravo pour l'humour.
moi j'ai simplement eu des difficultés pour le point invisible, mais j'ai mon livre de MAC sur lequel tout est expliqué, alors je n'imagine même pas coudre une fermeture éclair invisible.
bon noël et à bientôt , bien amicalement

Brigitte 20/12/2018 09:22

Bonjour, Je lis très régulièrement votre blog que j'aime beaucoup, c'est la première fois que je poste un message, mais je voulais vous féliciter pour votre persévérance et votre courage pour la réalisation de ces très jolie robes. Je vous souhaite de joyeuses fêtes à vous et votre famille

Marie,-Jo 19/12/2018 21:28

Magnifique ces 2 robes, elles ont bien de la chance d'avoir une mamie qui coud, très bonne fêtes.

chantal du51 19/12/2018 21:20

La couture c'est l'aventure c'est ce qu'il y a d'écrit dans mon club de couture. Mais cette persévérance a payé. Les filles auront leur robe pour Noël, moi aussi j'ai crisé aujourd'hui. J'en arrive parfois à ce que ça me dégoûte. Allez, bon noël en attendant. Bises et Merci pour ce partage.

launisa 19/12/2018 20:55

très jolies ces robes, bonne soirée et bonnes fêtes de fin d'années

gateuxrigolo 19/12/2018 20:34

bravo elles sont bien belle bisous

Evelyne 66 19/12/2018 20:25

Bonsoir, vos mésaventures m'ont fait sourire...j'ai aussi des soucis avec ces fermetures eclair ! Je ne manifeste guère bien que lectrice assidue de votre blog. Aussi je tenais à vous remercier de vos articles, patrons et astuces... et vous souhaite de tres bonnes fětes de fin d'annėe.

iza 19/12/2018 18:34

quelle ténacité je pense que out serais passé par la fenêtre et que les oranges auraient été pour cette année !
quoique je dis ça mais on est tellement contentes d'avoir des demandes de nos enfants et petits enfants !
biz

nicole 19/12/2018 17:51

coucou Pamina, désolée mais...... j'ai bien ri, car j'ai déjà eu des incidents dentiques, aussi en faisant de la couture, et c'est vrai il faut se dire"zen," cela ira !!!! Pour l'essayage, j'essayais sur l'une de mes filles en lui disant que c'était pour sa soeur, et vice versa, et le jour,de noel je me suis régalée de leur surprise, c'est un souvenir merveilleux, ma fille ainée était là.
Je te souhaite de bonnes fêtes Pamina et surtout donne nous des nouvelles des robes!

rolande 19/12/2018 17:18

votre persévérence a porté ses fruits. J'èspère que les robes plairont aux destinataires
Moi j'avais fait à une de mes petites filles, une veste style chanel avec bien sur des carreaux, et une fermeture décalée, prise sur une ancienne veste lui appartenant. E bien, je ne sais pas si elle lui a plu, je ne l'ai jamais vu avec.Pas grave, je ne ferais plus rien.

DOMINIQUE 19/12/2018 15:48

Bravo à vous ! Quelle persévérance mais cela paie toujours , telle est aussi ma devise bien que je peste mais je ne lâche pas ! Attention comme vous le savez , les ados c'est ingrat eh oui dur de s'y faire mais bon on les aime quand-même ! J'espère de tout cœur qu'elles vous exprimeront tout de même leur joie car vous le méritez mille fois ! Belles fêtes à toute votre petite famille et à vous même . A bientôt au plaisir de vous lire .